XInfo flashTutélaire met en œuvre son plan de continuité d'activité afin de maintenir la qualité de service pour ses adhérents et leurs aidants.En savoir plus

Accident de la vie courante cet hiver : quelle est votre prise en charge ?

Publié le 05 mar 2020
dans
Conseils et prévention
accident chute ski

L’hiver n’est pas sans risques !

Les risques de chute à cause de la pluie, de la neige, du verglas ou des sports d’hiver touchent tout le monde, petits et grands ! Mais on oublie souvent des risques malheureusement courants qui se produisent chez soi : intoxications (monoxyde de carbone, produits ménagers pour les enfants), incendies (guirlandes de LED, cheminée…) ou tout simplement les incidents en cuisine (coupures et brûlures principalement).

Ce sont pour tous ces accidents où vous vous blessez seul que la garantie des accidents de la vie s'avère indispensable.

Qui prend en charge vos frais d’accident ?

En cas d’accident, seuls les frais médicaux sont remboursés par la Sécurité sociale et votre mutuelle. Mais que se passe-t-il pour le reste ? La garantie des accidents de la vie Paxivie de Tutélaire vous accompagne tout au long de votre vie.

Celle-ci couvre les conséquences des suites de l’accident, avec :

  • Une gestion concrète des questions liées au quotidien immédiatement après l’accident, mais également à chaque moment important de votre vie.
  • Une indemnité forfaitaire pour les séquelles irréversibles, aussi minimes soient-elles.

Pour réorganiser votre quotidien : les services d’assistance

  • Un accident aux sports d’hiver

Vous faites une mauvaise chute à la montagne, devez être opéré sur place tandis que votre famille est déjà rentrée à la maison ? Contactez le service d’écoute téléphonique personnalisé qui vous indique la marche à suivre, vous conseille et vous aide dans vos démarches. Afin que vous ne restiez pas seul, le service d’assistance de Paxivie va régler les frais de transport aller-retour d’un proche pour qu’il puisse se rendre à votre chevet (en France uniquement). Pour faciliter votre retour chez vous, si vous êtes immobilisé, vous pouvez bénéficier de la livraison de vos médicaments, d’une aide à domicile, de la garde de vos enfants… et le cas échéant, de prestations de bien-être.

  • Un accident chez vous

Vous vous coupez un ou plusieurs doigts en ouvrant des huîtres (ou en bricolant, en coupant de la moquette au cutter par exemple). Le service d’assistance Paxivie, vous met en relation avec une équipe pluridisciplinaire : médecin-conseil, assistant social, psychologue…) qui vous écoute, vous oriente et suit votre dossier. Le service de renseignements téléphoniques vous aide pour les questions de la vie courante (qu’il s’agisse de santé, d’habitation, de justice, de votre vie professionnelle, d’assurance sociale, de formalités…). En fonction de la gravité de votre état, vous pouvez, par exemple, demander une aide à domicile ou que votre parent âgé dépendant, dont vous vous occupez en temps normal, ne reste pas seul. Bien entendu, si vous conservez des séquelles physiques irréversibles vous pouvez solliciter une indemnité forfaitaire.

Pour une « compensation » financière : l’indemnité forfaitaire

Quand pouvez-vous en bénéficier ?

Il faut attendre que les séquelles qui font suite à votre accident n’évoluent plus : elles doivent être consolidées. Des experts médicaux évaluent alors la perte de capacité physique, la difficulté à effectuer certaines tâches quotidiennes, les éventuels troubles psychologiques, etc. qui vous pénalisent. Cela leur permet de définir un taux d’incapacité fonctionnelle, appelé taux d’Atteinte Permanente à l’Intégrité Physique et Psychique ( ). L’ est exprimée en pourcentage.

Quel est le montant de l’indemnisation ?

Paxivie est le seul contrat de garantie des accidents de la vie qui vous indemnise dès 1 % d’ . Vous choisissez à la souscription parmi 3 niveaux d’indemnisation possible :

  • Niveau 1 500 € par % d’
  • Niveau 2 1000 € par % d’
  • Niveau 3 1500 € par % d’

Exemples pour cet hiver…

  • À la suite de votre accident de montagne, vous n’arrivez quasiment plus à plier votre coude droit. L’ est évaluée à 8 %, vous percevez 4000 €, 8000 € ou 12 000 € selon le niveau de votre contrat.
  • Vous avez perdu l’usage d’une phalange après avoir ouvert vos huîtres. L’ est estimée à 1 %, soit une indemnité de 500 € ; 1000 € ou 1500 €, selon le niveau souscrit.
  • Après une intoxication au monoxyde de carbone liée au mauvais fonctionnement de votre chaudière, pourtant bien entretenue, vous avez conservé une gêne respiratoire constante. L’ est estimée à 3 %, soit une indemnité qui varie de 1500 €, 3000 € à 4500 €.