XInfo flashLa plateforme relation adhérents sera ouverte uniquement le matin (9h-12h30) durant le mois d'août.En savoir plus

Aidants : changez d’activités au printemps

Publié le 04 mai 2020
dans
Conseils et prévention
jardinage

Avec l’arrivée des beaux jours, les premiers rayons de soleil nous ravissent et la nature nous offre son festival de sons, de couleurs, de senteurs et de douceur. Ce renouveau nous donne des ailes et un regain d’énergie pour nous tourner vers de nouvelles activités. Qu'allez-vous envisager (ou pas) avec un proche dépendant ?

Adaptez votre alimentation et demandez à votre proche de l’aide en cuisine !

Avec le changement de saison, vous trouvez des légumes et fruits qui donnent envie d’essayer de nouvelles recettes. Voici le moment de troquer les plats d’hiver pour profiter des légumes verts, des crudités et de fruits colorés ! Outre les vitamines, les repas vont enfin se diversifier et s’alléger. 


Idée : demandez à votre proche de vous aider à préparer les repas ; sans prendre de risques inutiles de coupure. Équeuter les radis ou les premières fraises et enlever les fils des haricots verts ou des pois mange-tout permet de travailler la dextérité et la concentration… et de vous soulager !

Avez-vous pensé à jardiner en tandem ?

  • Si vous disposez d’un jardin, c’est parfait !

Voilà une activité facilement praticable à deux (ou plus !) en vous répartissant les tâches en fonction des connaissances et des capacités de chacun. D’une part, le jardinage représente un exercice physique bon pour votre santé et d’autre part, il réduirait le stress et améliorerait le bien-être ! Mais surtout, le jardinage sollicite en même temps les mains, les yeux et les sens ce qui stimule les capacités cognitives. N’oubliez pas de choisir un terrain « sécurisé » pour limiter les risques de chutes.

Astuce : les plates-bandes surélevées. Le jardinage vous provoque des douleurs ou vous fatigue trop ? Votre proche se déplace difficilement ou en fauteuil roulant ? N’hésitez pas à aménager des plates-bandes surélevées. Désherbage, arrosage et récoltes en deviennent que plus faciles et vous pourrez continuer à jardiner ensemble longtemps !

 

  • Vous n’avez pas de jardin ou pas la main verte ? Nous avons la solution !

Si vous en avez envie, optez pour une ou plusieurs jardinières de balcon.
Vous adapterez vos plantations en fonction de l’exposition de celui-ci et de la place dont vous disposez. Une seule règle : choisissez la facilité pour ne mettre personne en échec. Côté fleurs, optez pour des géraniums, des pétunias, bégonias, lobelias ou chrysanthèmes par exemple. Côté légumes, rien ne pousse comme les courges (vous serez surpris !) ou les tomates cerises. Vous avez de gros doutes ? Commencez par mettre des saveurs dans votre assiette avec du thym, du persil, de la ciboulette, du basilic ou de la menthe !

    Et si vous organisiez un pique-nique ? Convivialité garantie !

      Prévoir un pique-nique au printemps permet de profiter des premières belles journées et d’éviter les périodes de grosses chaleurs assez mal supportées par les personnes fragiles. En famille, avec des amis ou entre proches aidants et personnes dépendantes, la formule fait des adeptes. Préparez un repas très simple pour lequel chacun apporte quelque chose (petits sandwichs, salades composées, chips, portions de fromage, fruits, gâteaux, boissons…). Cette formule vous offre un vrai moment de détente pendant lequel vous aurez plaisir à lâcher prise tandis que votre proche sera entouré.

      Sortez les chaises longues et profitez du moindre rayon de soleil

      Excellent pour le moral comme pour les os, le soleil de printemps est très apprécié, car il ne fait pas trop chaud ! Chacun peut s’occuper à sa guise, lire, coudre, tricoter, observer les oiseaux qui picorent dans le bac à graines, se plonger dans des jeux de mémoire ou exercices cognitifs.


      Astuce : des sites comme AICARPA, Le Bel Âge, Dynseo ou HappyNeuron proposent des jeux et exercices spécialement conçus pour les personnes atteintes d’une maladie neurodégénérative. Certains existent en version papier imprimable à la maison, d’autres sont accessibles sur smartphone, tablette ou ordinateur sans toutefois nécessiter de connexion internet pour les utiliser. 

      Sans courir un marathon, quelles activités sportives entreprendre ?

      Les jeux d’extérieur intergénérationnels


      À deux, en famille ou entre amis, il existe de nombreux jeux d’extérieur amusants et accessibles à tous. Ressortez du placard, vos boules de pétanque ; jeu de quilles, croquet ou fléchettes. C’est excellent pour travailler l’attention et l’adresse. Jouez en équipe, personne ne sera mauvais joueur ni mis en difficulté !


      Les activités plus physiques


      Peut-être pratiquez-vous encore le vélo ou le golf, deux activités particulièrement bénéfiques ? Le printemps est également la période idéale pour marcher et voir la nature s’épanouir de jour en jour. Pour changer, soulager vos articulations et faire appel à votre coordination, découvrez et faites découvrir la marche nordique à votre proche. Pratiquée en club, elle vous offre à tous les deux un moment sportif de convivialité.

      Idée : bon nombre de clubs animent des séances de marche nordique adaptée : pas de rythme effréné, mais bienveillance et respect des capacités de chacun !

       

      Pour vous aider, Tutélaire met à votre disposition : 


      Le contrat TUT’LR qui vous garantit une double sécurité : 

      • Une indemnisation claire si vous devenez aidant familial et que vous devez suspendre tout ou partie de votre activité professionnelle pour vous occuper d’un proche dépendant,
      • votre propre indemnisation si la dépendance survient, même partielle.

      Wikidépendance, le site qui s’adresse à toutes les personnes en perte d’autonomie et à leurs proches. Vous y trouvez des repères, des informations sur les aides, la vie quotidienne, la vie des aidants, la prévention, des témoignages, etc.