Bien comprendre l’hospitalisation partielle

Publié le 29 mar 2021
dans
Conseils et prévention
Hospitalisation partielle

L’hospitalisation à temps partiel est une alternative à l’hospitalisation classique afin de vous dispenser les soins dont vous avez besoin, soit ponctuellement sur une journée (sans nuit à l’hôpital), soit plus régulièrement au cours de séances planifiées en fonction de vos besoins ou encore, en hospitalisation de nuit, mais dans tous les cas elle dure moins de 24 H. Que concerne-t-elle exactement ?

Qui est concerné par l’hospitalisation partielle ?

Enfants, adolescents ou adultes… il n’y a pas d’âge ou de catégorie de personnes plus concernée que d’autres. C’est la pathologie, les soins ou les examens qui prévalent sur le choix de ce type d’hospitalisation. Dans tous les cas, elle ne se fait qu’avec votre accord.

Dans quels cas l’hospitalisation partielle peut-elle être proposée ?

En fonction de vos besoins, l’hospitalisation partielle peut vous être proposée pour des soins en médecine, chirurgie, obstétrique (MCO) et psychiatrie, ou pour des soins de suite et de réadaptation ( ). Elle concerne plus particulièrement :
 

  • la réalisation d’examens pour établir un diagnostic,
  • les soins de réadaptation pour un traitement de kinésithérapie par exemple,
  • un suivi médical régulier notamment en psychiatrie, après une opération lourde ou en cas de sevrage à une addiction,
  • les séances de chimiothérapie et de radiothérapie,
  • les séquences d’hémodialyse (de jour ou de nuit),
  • l’hospitalisation seulement la nuit, notamment pour les patients pris en charge dans un service psychiatrique.

Quelle est la différence avec l’hospitalisation ambulatoire ?

Dès lors qu’il y a une intervention chirurgicale qui nécessite un passage au bloc opératoire, il s’agit d’une hospitalisation ambulatoire et non d’une hospitalisation partielle.

Quels sont les avantages de l’hospitalisation partielle ?

  • Des soins de qualité

En recevant des soins à l’hôpital, vous bénéficiez de plateaux techniques performants, de la présence d’équipes pluridisciplinaires et de la possibilité d’effectuer sur place tous les examens nécessaires.

 

  • Une qualité de vie préservée

En évitant une hospitalisation complète et en ayant la possibilité de regrouper vos traitements, ou de ne venir que la nuit, cette forme d’hospitalisation vous permet de continuer à travailler et à mener une vie de sociale et de famille quasiment normale.
 

Lors de vos hospitalisations, vous devez régler des frais de transport, d’accompagnement par une tierce personne, de collations, d’achat de magazines… Et si vous optiez pour Hospiconfort, avec une indemnité journalière que vous utilisez comme bon vous semble ? 

 

Sources :