Une maison sans danger pour vos enfants et petits-enfants

Publié le 23 avr 2021
dans
Conseils et prévention
Une maison sans danger

Les enfants sont les premières victimes de nombreux accidents domestiques à la maison alors que ceux-ci pourraient être facilement évités. Vous trouverez ci-après quelques gestes simples et bonnes habitudes pour que vos petits-enfants soient en parfaite sécurité, chez eux comme chez vous !

A chaque âge ses risques

  • Le nourrisson risque de s’étouffer, de se brûler ou de tomber. 
    Règle : aucun objet, couverture, ni doudou dans son lit, la température du bain et des biberons est toujours inférieure à 40C°. Vous ne le laissez jamais, même un court instant, lorsqu’il est allongé sur un lit ou sur la table à langer.
     
  • Dès 3 mois, il met tout dans sa bouche
    Règle : ne laisser aucun objet à sa portée.
     
  • Dès 6 ou 9 mois il se déplace à quatre pattes
    Règle : doter toutes les prises électriques de cache-prises, rendre inaccessible ce qui est à sa portée.
     
  • Dès 1 an, il teste, goûte et touche à tout voire escalade ou joue avec le feu !
    Règle : écartez des fenêtres ou balcons ce qui peut servir à grimper, rangez les produits dangereux et objets fragiles dans des placards fermés, en hauteur ou avec des bloque-portes.
     
  • A 2 ans, il gagne en autonomie et en curiosité, il monte et descend seul les escaliers. Il n’a aucune conscience du danger.
     
  • Vers 3 ans, s’il comprend très bien ce qui est permis ou interdit, il ne mesure pas les risques qu’il prend ce qui génère souvent des accidents plus graves.

Ne laissez jamais un jeune enfant sans surveillance. Un tout petit enfant ne fait pas le lien entre la douleur et la cause de celle-ci, il n’est donc pas en capacité de réagir.

L'entrée

  • Chutes

Empêchez l’accès aux escaliers en posant une barrière de sécurité.

Astuce : Ne laissez pas les clés à la portée des enfants… en fonction de son âge, l’enfant peut les cacher ou simplement les poser quelque part et ne plus s’en souvenir


La cuisine

  • Brûlures

La porte de votre four est-elle une porte froide ? Jetez un œil à la notice pour voir s’il existe une fonction de verrouillage des commandes. Si c’est le cas, activez-la, c’est un gage de sécurité vis-à-vis des enfants. 
Souvenez-vous ! Le manche des casseroles s’oriente vers l’intérieur de la plaque, un récipient chaud se pose en milieu de table et non sur le bord. Enfin, goutez toujours ce qui est réchauffé au micro-ondes avant de le donner à l’enfant.
Votre four ne dispose pas d’une porte froide ? Procurez-vous une grille de protection isolante contre les brûlures. Le même système existe d’ailleurs pour les plaques de cuisson.

 

  • Coupures

Pas de couteau ni ciseaux pointus à portée de main pour les tout-petits. À partir de 2 ans 1/2 -3 ans, mais cela dépend de chaque enfant, il peut manipuler les ciseaux à bout rond et se servir d’un couteau à bout rond sans lame tranchante.

 

  • Intoxication

Les bouteilles ou verres d’alcool, tout comme les produits ménagers ou toxiques, restent systématiquement hors de portée des enfants. Ces derniers se rangent en hauteur ou dans un placard fermé par un bloque-porte.
Attention également au gaz !

 

  • Chutes

Les enfants en bas âge sont attachés dans leur chaise haute : veillez à ce qu’ils ne puissent pas renverser la chaise en prenant appui avec les pieds sur le bord de la table ! 

L’enfant étant curieux de nature, mieux vaut lui apprendre les dangers de la cuisine au fur et à mesure qu’il peut les comprendre que lui en interdire l’accès.


Au salon

  • Intoxication

Certaines plantes vertes s’avèrent toxiques : renseignez-vous bien avant vos achats. 

 

  • Brûlures

Vigilance accrue si une cheminée ou un poêle vous offrent de belles flambées ou si vous êtes fumeur et que des allumettes, briquets ou cigarettes se retrouvent régulièrement sur la table basse…

 

  • Étouffement

Ne pas donner de noix, cacahuètes (un risque d’allergie s’ajoute), amandes, etc. consommées à l’apéritif à cause du risque de fausse route.
Rangez tous les objets qui comportent de petites pièces.
La table basse est à surveiller de près !

La salle de bains

  • Intoxication

Tous les médicaments, produits d’hygiène ou de beauté ont leur place dans un placard inaccessible, voire fermé à clé pour les médicaments.

 

  • Brûlures

Ayez toujours un thermomètre pour vérifier la température de l’eau du bain. Vous pouvez également régler le thermostat du ballon d’eau chaude sur 50 degrés maximum.

 

  • Electrocution

Le sèche-cheveux, le rasoir électrique ou autre appareil électrique proche d’une source d’eau (lavabo, baignoire, douche) est rangé, débranché et hors de portée des petits-enfants.
Pas de radiateur mobile ni chauffage d’appoint dans la salle de bains

La chambre

  • Chute

Lit ou meuble en hauteur doivent être rendus inaccessibles aux plus jeunes (pas avant 6 ans).
Attention au risque de défenestration qui peut être évité en utilisant un bloque-fenêtre ou un entrebâilleur et en éloignant tout objet permettant de grimper (table basse, chaise, tabouret…). 

Quelle que soit la pièce de la maison, ne mettez pas de meuble sous les fenêtres.

 

  • Étouffement

Le bébé dort dans sa gigoteuse (jusqu’à ce qu’il soit propre par exemple), pas avec une couette. Vous ne lui donnez pas d’objet, ni jouet, ni oreiller, ni peluche dans son lit. 
Il ne doit pas pouvoir avaler un objet ou un petit jouet qu’il porte à la bouche.
Attention aux cordons des rideaux ou des stores.
Aucun animal ne rentre dans la chambre de l’enfant qui dort.

 

  • Electrocution

Évitez les rallonges, les multiprises et les radiateurs d’appoint.

Le balcon

Un petit enfant ne va jamais seul sur un balcon ou dans un jardin. Vérifiez d’ailleurs qu’il ne peut pas passer entre les barreaux du garde-corps ni grimper pour l’escalader.


Retrouvez d’autres précautions et gestes simples
pour recevoir, jardiner ou bricoler sans risques,
surtout en présence de vos petits-enfants !

 

Pour vous protéger et protéger vos proches des conséquences des accidents de la vie courante, Tutélaire a imaginé une solution simple, accessible et utile : Paxivie. En cas d’accident vous bénéficiez d’un service d’assistance 24 h/24 et d’une indemnité entre 500 € et 1 500 € par point d’ * consolidé selon le niveau de garantie que vous avez choisi. 

 

Sources :