Une personne de confiance : qui et pour quoi faire ?

Publié le 19 fév 2021
dans
Conseils et prévention
personne de confiance

En désignant une personne de confiance, vous choisissez que cette personne devienne votre porte-parole en matière de santé si vous souhaitez être aidé dans vos démarches, ou en cas de nécessité.
À vous de voir avec elle le rôle qu’elle jouera, mais dans tous les cas, elle s’engage à transmettre vos volontés aux soignants en cas de besoin. Voici nos conseils pour vous aider à prendre votre décision. 

Qu’est-ce qu’une personne de confiance ?

Il s’agit d’une personne qui exprimera vos choix en votre nom auprès de l’équipe médicale si vous vous trouvez dans l’impossibilité de vous exprimer. Selon ce que vous souhaitez, elle vous accompagne et vous assiste dans vos démarches de santé : assister à une consultation, accéder à votre dossier médical avec vous ou encore, vous aider dans vos décisions médicales.

La personne de confiance a un devoir de confidentialité. À ce titre, elle ne doit pas transmettre d’informations sur votre santé à d’autres personnes sans votre accord.

Qui peut la désigner ?

Vous seul, uniquement si vous êtes majeur.

Le cas de la tutelle :

Dans ce cas, l’autorisation du juge (ou du conseil de famille s’il a été constitué) est nécessaire. Si elle a été désignée antérieurement à la mesure de tutelle, le conseil de famille ou le juge peut confirmer la désignation de cette personne ou la révoquer.

Qui choisir ?

Choisissez un membre de votre famille, un ami ou un médecin, par exemple votre médecin traitant. La personne n’est pas obligée d’accepter.

La personne de confiance n’est pas forcément la personne à prévenir si votre état de santé se dégrade ou s’il vous arrive quelque chose.

Dans quels cas la désigner ?

Cette démarche n’a aucun caractère obligatoire et relève du choix personnel de chacun.
Votre médecin traitant vous a peut-être déjà informé de cette possibilité ; le plus souvent, cela vous est proposé à l’occasion d’un séjour à l’hôpital ou d’une entrée en Ehpad. Sachez que vous pouvez la désigner à tout moment.

Que se passe-t-il si vous changez d’avis ?

Il vous suffit d’en informer la personne concernée ainsi que celles qui disposent de son nom et de détruire le document qui la désignait. Vous avez la possibilité de désigner une autre personne si vous le souhaitez.

Comment la désigner ?

En premier lieu, prenez le temps d’échanger avec elle afin qu’elle comprenne bien votre demande et se sente prête à l’assumer dans des moments parfois difficiles.
Ensuite, il vous faudra remplir un formulaire ou rédiger un document daté et cosigné qui la désigne et indique son prénom, son nom et ses coordonnées. 
Si vous vous trouvez dans l’impossibilité de remplir seul le formulaire de désignation ou d’écrire, deux personnes peuvent attester de votre volonté. 

Pensez à faire insérer ce document dans le dossier médical de votre médecin traitant ou de l’équipe médicale de l’hôpital ou de l’Ehpad où vous résidez. 

Quel rôle joue la personne de confiance ?

Son rôle se limite à votre santé et il vous appartient d’en dessiner les contours.
Elle vous accompagne tant que tout va bien et devient la référente vis-à-vis de l’équipe médicale le jour où vous ne pouvez plus vous exprimer. Voilà pourquoi il est recommandé de lui remettre vos directives anticipées (document écrit qui précise justement les traitements que vous voulez recevoir ou non à ce moment-là).

Elle n’endosse pas la responsabilité de décider ou non de l’administration d’un traitement (rôle de l’équipe médicale), elle ne fait que témoigner vos souhaits.

Sources : 
www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32748 (2019)
www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2016-03/da_personne_confiance_v9.pdf (2016)
www.parlons-fin-de-vie.fr/je-minteresse-a-la-fin-de-vie/personne-de-confiance/
https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/prises-en-charge-specialisees/findevie/etre-acteur-de-sa-fin-de-vie/article/designer-une-personne-de-confiance (2017)