Pour un été bien préparé

Publié le 20 juin 2022
été sérénité

Ça y est : le soleil illumine vos journées, le thermomètre affiche une température agréable… l’été s’annonce sous les meilleurs auspices. Avec la présence d’enfants en bas âge ou de personnes fragiles, pour en profiter en toutes circonstances, quelques précautions à prendre ou réflexes à connaître vous permettront d’aborder cette période en toute tranquillité. Passez un bel été !

  • Bienfaits et méfaits de l’été

-    Le soleil

Même s’il est reconnu pour ses effets bénéfiques sur notre santé (vitamine D, moral …), mieux vaut ne pas vous exposer entre 12H et 16H l’été. Le port de lunettes de soleil, d’un chapeau ou d’une casquette et l’utilisation régulière d’une crème solaire restent indispensables.


-    La chaleur

En avançant en âge, la perception de la chaleur et la capacité de sudation s’altèrent, ce qui peut mettre la personne en difficulté sans même qu’elle s’en rende compte. Veillez à maintenir une certaine fraicheur dans l’habitation, privilégiez des sorties le matin, utilisez un gant de toilette mouillé ou un brumisateur pour vous rafraichir le visage et les bras par exemple. Mangez normalement et diversifiez les boissons si vous rencontrez des difficultés à boire environ 1,5 litre par jour (eau, jus de fruits, lait, thé froid sucré, sodas en petite quantité…).


-    La déshydratation

Une sensation de soif (ou pas), de muqueuses sèches, des urines moins volumineuses dont la couleur se fonce, de la fatigue, voire de la fièvre, annoncent les signes d’une déshydratation. N’attendez pas pour boire (tout en évitant le café et l’alcool) et appelez le médecin si ces signes persistent ou s’aggravent.

  • Gare aux insectes

-    Les guêpes, les abeilles et les frelons

Le plus souvent, vous aurez une réaction locale accompagnée parfois d’une douleur que vous pouvez soulager avec un antidouleur après avoir enlevé le dard (quand il y en a un) et nettoyé la zone. Restez attentif, certaines personnes présentent des réactions allergiques parfois graves.
🧰 Important : Les personnes allergiques peuvent demander à leur médecin de leur prescrire une trousse d’urgence composée d’adrénaline injectable, d’un antihistaminique et d’un corticoïde par voie orale. Dans tous les cas, prévenez votre entourage et vos amis !


-    Les moustiques

Si vous repérez un moustique tigre (noir et blanc), signalez-le sur le site de l’Anses qui répertorie les régions infestées. Ne prenez pas une piqure à la légère, surveillez et consultez un médecin si vous ressentez des effets indésirables.


-    Les tiques

En prévention, portez des vêtements adaptés et couvrants et utilisez du répulsif lorsque vous vous promenez en forêt ou dans des prairies. En cas de piqure, ôtez la tique avec un tire-tiques et désinfectez la plaie. En cas de doute (rougeur diffuse, fièvre, autre symptôme…) consultez un médecin.
Plus d’informations ? Consultez le site Citique pour savoir comment vous protéger et adopter les bons gestes en cas de piqure.

  • Bord de mer, lacs, cours d’eau et piscines : prudence

Les mois de juin, juillet et août comptent le plus de noyades avec une part importante dans les cours et plans d’eau naturels. Les enfants doivent être surveillés en permanence, vous devez rester avec eux qu’ils jouent au bord de l’eau ou qu’ils se baignent. Le mieux est qu’ils gardent leurs brassards tant qu’ils restent au bord de l’eau.
⚠ Conseil : identifiez clairement un adulte responsable de la surveillance d’un enfant pour éviter les moments d’inattention collective.
Si les jeunes enfants sont davantage concernés par les accidents, les adultes ne sont pas pour autant épargnés. Respectez les consignes de sécurité, la vigilance météo, les interdictions de baignade et préférez les zones de baignade surveillée.
Ne vous baignez pas seul ou prévenez quelqu’un. Et enfin, on ne le redit jamais assez, évitez de boire de l’alcool avant une baignade et rentrez progressivement dans l’eau en prenant soin de vous mouiller la nuque.
Important : si vous ne savez pas nager, peu importe votre âge, c’est le moment d’apprendre ! 

  • Le temps des barbecues, des pique-niques et des glaces

-    En famille ou entre amis

Barbecues, pique-niques, crèmes glacées, apéritifs, fruits ou légumes crus, glaçons… l’été est propice aux excès et intoxications alimentaires.
Qu’il s’agisse de viandes, de saucisses ou de poissons au barbecue, ne lésinez pas sur le temps de cuisson ! Les aliments du pique-nique trouveront leur place de préférence dans une glacière, les légumes et les fruits même les plus appétissants seront soigneusement lavés avant d’être consommés : vous vous éviterez bien des déboires.


-    La chaine du froid

Quant aux crèmes glacées, aux sorbets ou à tout autre aliment congelé, veillez à ne pas rompre la chaine du froid. En effet, lors de la décongélation d’un produit, ou s’il reste trop longtemps à température ambiante, les bactéries risquent de proliférer et de provoquer une intoxication alimentaire (bénigne la plupart du temps, mais fort désagréable).
Le savez-vous ? Fêtes entre amis, mariages, apéritifs… l’été alourdit parfois votre consommation d’alcool au-delà du raisonnable : restez attentif, car chaleur et alcool ne font pas bon ménage !

  • Plantes et fleurs pas toujours anodines

Nous ne sommes pas tous égaux devant les allergies… certaines plantes, fleurs et arbres peuvent s’avérer allergisants voire toxiques comme le laurier-rose, le figuier, le rhododendron, la glycine de Chine et bien d’autres.
Pensez à expliquer aux enfants qu’il ne faut ni toucher ni manger les plantes (feuilles, fleurs, baies) et n’hésitez pas à vous informer sur Toxiplante par exemple. Ce site, créé par des pharmaciens, répertorie 147 espèces avec leur degré de toxicité.

  • Ces petits plus, utiles et nécessaires

-    La garantie des accidents de la vie courante 

Que ferez-vous cet été ? Peut-être recevrez-vous des amis, de la famille, des enfants ou irez-vous chez eux ? Vous vous promènerez, jardinerez, bricolerez, vous pratiquerez ou vous reprendrez peut-être une activité sportive et profiterez des longues journées ensoleillées…
Savez-vous que seuls les accidents causés par un tiers sont pris en charge ? Si vous vous blessez seul (coupure, intoxication, chute, brûlure…), vous ne pourrez pas vous retourner contre un tiers. Voilà pourquoi il est intéressant d’être couvert pour les accidents de la vie courante

Avec Paxivie, Tutélaire vous permet de partir cet été l’esprit tranquille.
N’hésitez pas à souscrire en ligne !

 

-    Autres articles sur le même sujet : 


Une hospitalisation pendant vos vacances ? Tout savoir que vous soyez en France ou à l’étranger
Vous gardez vos petits-enfants ? Que se passe-t-il en cas d’accident ?


Sources :
Santé publique France :
Les risques de l’été, quelques précautions à prendre : https://www.santepubliquefrance.fr/les-actualites/2017/les-risques-de-l-ete-quelques-precautions-a-prendre
Les risques de l’été soyez vigilant : https://www.santepubliquefrance.fr/les-actualites/2016/les-risques-de-l-ete-soyez-vigilants
Enquête noyades : https://www.santepubliquefrance.fr/les-actualites/2021/enquete-noyades-point-au-10-septembre-2021
Centre anti poison : 
https://www.centreantipoisons.be/nature/animaux/piq-re-de-gu-pe-d-abeille-de-frelon-et-de-bourdon
Ministère des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées :
https://solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/preserver-sa-sante/pour-un-ete-sans-soucis/
Sélection du Reader’s Digest :
https://www.selection.ca/sante/prevention/17-petits-dangers-de-lete-a-surveiller/