Identifier, comprendre et atténuer les troubles de l’audition

Publié le 07 mar 2022
Homme sur son canapé écoutant de la musique avec un casque

65 % des personnes âgées de plus de 65 ans souffrent d’une déficience auditive*. Pas toujours bien identifié, ni bien accepté, ce trouble parfois pris à la légère entraîne bien des souffrances et peut être lourd de conséquences pour vous ou votre proche. Cette année, la journée nationale de l’audition a lieu le 10 mars. À cette occasion, de nombreux dépistages, ateliers et conférences gratuites sont organisés près de chez vous. Et si vous en profitiez ?

Quelles sont les causes possibles d’un trouble de l’audition ?

Les pertes auditives ont bien des causes. Parmi elles, on trouve l’hérédité, les maladies du système auditif et bien entendu, le bruit et le vieillissement (appelé presbyacousie). Mais certains médicaments, le tabac et l’alcool peuvent avoir une part de responsabilité. Voilà pourquoi il est toujours conseillé d’en parler avec votre médecin traitant.

Savez-vous que ces signes traduisent sans doute une perte auditive ?

Il se peut que vous ne vous rendiez pas compte spontanément que votre audition baisse. Certains signes doivent cependant attirer votre attention :

- vous faites répéter vos interlocuteurs,

- il vous semble que les gens articulent mal,

- vous ne comprenez plus toutes les conversations ou dialogues d’un film,

- vous devez tendre l’oreille au téléphone,

- vous montez le son de la radio et de la télévision et de votre téléphone portable,

- il vous arrive de ne pas entendre certains sons du quotidien : le bruit d’une clé dans la serrure, la sonnette, le chant des oiseaux, un enfant qui pleure, un chat qui miaule…

- votre entourage vous fait des remarques « c’est fort, non », « tu es sûr que tu entends bien ? »

- vous vous fatiguez vite dans un environnement bruyant,

- vous ressentez des bourdonnements ou des acouphènes sans raison apparente.

N’hésitez pas à interroger vote médecin traitant, il saura vous indiquer la marche à suivre pour éviter que votre qualité de vie s’en trouve affectée.

Connaissez-vous les conséquences d’une perte auditive ?

Solitude, dépression

Vous serez sans doute surpris par l’étendue des conséquences sur la vie quotidienne d’une mauvaise audition. Entendre moins bien se traduit d’abord par une diminution puis par une rupture des échanges et de la communication avec les autres, c’est-à-dire de vos interactions sociales. Vous vous repliez sur vous-même et vous isolez immanquablement. À terme, cela favorise l’installation d’une dépression.

Déclin cognitif

La diminution de l’audition chez une personne âgée de plus de 65 ans peut accélérer le déclin cognitif et une démence précoce. Tout comme des muscles qui ne sont pas sollicités entraînent une faiblesse musculaire et une perte de force, le cerveau et le nerf auditif ont besoin d’être stimulés par l’ouïe pour ne pas perdre l’habitude de fonctionner. Plus la perte auditive s’installe dans la durée, plus les capacités de compréhension diminuent, car le cerveau finit par oublier certains sons (par exemple le chant des oiseaux, les petits bruits du quotidien comme un objet qui tombe au sol, l’ouverture d’une fenêtre ou le signal sonore d’un appareil ménager dont le cycle est terminé). Il n’est pas rare qu’une personne récemment appareillée dise que ses appareils ne fonctionnent pas. En fait, son cerveau ayant oublié certains sons, il arrive qu'elle sursaute, trouvant certains bruits aigus, ou qu’elle entende ce que dit quelqu’un, mais ne pas comprendre… Seules la régularité et la persévérance dans le port des prothèses auditives permettront bien souvent qu’elle récupère ses facultés.

Trouble de l’équilibre et chute

Des problèmes au niveau de l’oreille interne peuvent entraîner une perte d’audition et par ricochet engendrer des troubles de l’équilibre. La diminution de l’audition induit une moins bonne perception de son environnement et augmente de ce fait le risque de chute. Or, on connaît les conséquences délétères des chutes sur la perte d’autonomie d’une personne de plus de 65 ans.

Que faire ?

- Les tests auditifs peuvent s’effectuer en ligne sur internet avec un casque ou des écouteurs ou chez un audioprothésiste. Généralement gratuits, ces derniers vous donnent une indication de l’état de votre audition. Si le test ne révèle pas de défaillance, cela vous évite une consultation chez un ORL.

- En revanche, en cas de défaillance, vous devez respecter le parcours de soins (médecin généraliste puis ORL) pour effectuer un bilan complet de votre audition appelé audiogramme. Seul un médecin est habilité à prescrire un appareillage.

- Vous rencontrerez ensuite un audioprothésiste : il conçoit, vend et effectue les réglages des appareils auditifs à partir de la prescription médicale en votre possession.

Quel coût et quel remboursement ?

Le prix d’une prothèse auditive est élevé, en moyenne 1500 € par oreille, avec un reste à charge moyen de 700 €**. Le panier de soins 100 % santé mis en place entre 2019 et 2021 en facilite l’accès :

- Le prix des appareils auditifs d’entrée de gamme (classe 1) est plafonné à 950 €.

- Le remboursement de la Sécurité sociale a été augmenté.

- Les mutuelles participent à la prise en charge.

💡 Les appareils auditifs d'entrée de gamme sont entièrement remboursés et les appareils moyen ou haut de gamme offrent une meilleure prise en charge. 

 

Entre 2019 et 2021, grâce au panier de soins 100% :

+72% de personnes équipées***

 

Difficile de vous déplacer ?

Que vous viviez à domicile, en maison de retraite ou en Ehpad, les audioprothésistes se déplacent pour vous conseiller dans le choix de vos appareils et viennent régulièrement effectuer les réglages et le suivi nécessaires.

La perte d’autonomie engendre des difficultés, des coûts
et un besoin d’accompagnement qu’il peut être difficile d’assumer seul.
Le contrat TUT’LR vous permet de faire face aux dépenses en cas de dépendance même partielle (à partir de la reconnaissance en GIR 3),
d’aide d’un proche dépendant et de décès.

 

* Fondation pour la Recherche médicale
** www.annuaire-audition.com/guides/quel-est-le-prix-moyen-dun-appareil-auditif.html
*** Assurance maladie
 

Sources :

Fondation pour l’AUDITION, livre blanc 

Annuaire Audition, Comment prévenir la perte auditive ? 

The Journals of Gerontology : Décès, dépression, invalidité et démence associés à des problèmes d’audition autodéclarés : une étude de 25 ans [2018]

Sciences et Avenir : www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/la-perte-d-audition-non-corrigee-augmenterait-le-risque-de-demence-et-depression_120605

Dépendance Infos : www.dependance-infos.com/actualites/4584-deficience-auditive-surdite-dans-le-monde

Polyclinique de l'oreille : www.polycliniquedeloreille.com/conseils-sante/perte-auditive-augmente-les-risques-chute#:~:text=Les%20chercheurs%20ont%20constat%C3%A9%20que,chute%20pour%20l’ann%C3%A9e%20consid%C3%A9r%C3%A9e.