Neige, verglas… dites non aux chutes !

Publié le 09 fév 2022
prévention neige verglas

Ça y est, le froid est bien installé ! Lorsqu’il neige ou que le verglas s’annonce, vous encourez un risque de chute plus important que d’habitude. Vous savez qu’il est conseillé de limiter vos sorties pendant ces épisodes aussi, mettez toutes les chances de votre côté pour éviter une mauvaise chute.

 

Les mesures de prudence ⚠

Les bonnes idées ✅

La réglementation varie en fonction des communes, mais d’une façon générale, il vous revient de déneiger le trottoir sur toute la façade de votre domicile jusqu’au caniveau. En cas de chute d’une personne devant chez vous, votre responsabilité civile peut être engagée. 

Plus d’informations ? Informez-vous auprès du service voirie de votre Mairie.
 

D’une année sur l’autre, gardez une raclette pour dégager votre voiture, des chaussures avec une semelle adaptée et du sel de déneigement. 
Cependant, pour préserver l’environnement, optez pour du sable, de la sciure, des petits cailloux ou du paillis d’écorces récupéré lors du jardinage.


L’astuce : en dépannage, il est toujours possible d'utiliser du gros sel ou du sel de machine à laver la vaisselle ! 

Évitez de passer par les escaliers verglacés ou les pentes raides. Avant de sortir, vous avez tout intérêt à réaliser quelques mouvements pour échauffer vos muscles et faciliter votre mise en jambes.
Pluie, neige, verglas… la majorité des chutes se produisent le matin tôt (pénombre) ou à la tombée de la nuit (manque de visibilité). Effectuez, de préférence, des petits pas bien appuyés au sol, plutôt que de grandes enjambées.
Lorsque vous traversez, ayez à l’esprit que les voitures ne maîtrisent pas toujours leur trajectoire lors d’un freinage sur route glissante. Prenez votre temps, ce n’est pas de moment de vous presser.
En cas de gel, ne versez pas d’eau chaude sur le sol, cela ne fait qu’augmenter la couche de verglas. Les chaussures à lacets (pas trop serrés pour limiter le refroidissement des pieds) ou de randonnée seront plus sûres et plus adaptées que vos chaussures de ville.
Bon à savoir : les périodes de grand froid, de neige et de gel ne sont pas seulement responsables de chutes, celles-ci favorisent également le nombre d’intoxications au monoxyde de carbone Gardez vos deux mains libres ! Par exemple, évitez de porter un sac à main (prenez un sac à dos), de téléphoner ou de mettre vos mains dans vos poches, même si vous avez froid. Vous ne pourrez pas vous rattraper si vous glissez ! 
Méfiez-vous des plaques d’égout, particulièrement glissantes, qui sont rendues invisibles par la neige ou le verglas.  N’hésitez pas à demander de l’aide à un passant pour franchir un passage délicat ou traverser la rue.

 

Le savez-vous ?  


Dans la majorité des cas, quand vous tombez (pas de tierce personne responsable) et que vous conservez des séquelles qui vous handicapent dans la vie de tous les jours, vous n’êtes indemnisé que si vous détenez une garantie des accidents de la vie courante. 

Chez Tutélaire, Paxivie :
-    peut vous indemniser en cas d’accident de la vie courante entraînant des séquelles,
-    inclut une garantie assistance disponible 24h/24 et 7j/7,
-    à partir de 5€/mois.

 

Pensez à nous appeler ou à souscrire en ligne !

 

Sources :

Impact sanitaire des épisodes de froid, neige et verglas de l’hiver 2010-2011 dans quatre régions françaises (2013)

https://www.femmeactuelle.fr/sante/sante-pratique/neige-6-astuces-pour-eviter-de-glisser-et-de-tomber-2074100
https://www.ameli.fr/paris/assure/sante/bons-gestes/seniors/prevenir-chutes-personnes-agees
https://www.allodocteurs.fr/bien-etre-psycho-sport-et-sante-apprendre-a-chuter-pour-eviter-les-blessures-18112.html